MissionH24 revient à Spa-Francorchamps en compétition avec la H24
Retour

MissionH24 revient à Spa-Francorchamps en compétition avec la H24

MissionH24 revient à Spa-Francorchamps sur le circuit de ses débuts, pour la première sortie en compétition de la H24, prototype-électrique hydrogène qui succède à la LMPH2G lancée en 2018 en même temps que le programme initié par l’Automobile Club de l’Ouest et GreenGT.

MissionH24 et Spa-Francorchamps entretiennent une relation forte. C’est sur la piste des Ardennes belges que l’Automobile Club de l’Ouest et GreenGT ont lancé en septembre 2018 ce programme qui prépare l’arrivée des prototypes à propulsion électrique-hydrogène aux 24 Heures du Mans. La première voiture laboratoire de MissionH24, la LMPH2G, y avait alors réalisé ses premiers tours de roues publics.

L’année suivante, c’est sur cette même piste que la LMPH2G avait participé à son premier weekend de course en prenant part aux essais libres de la Michelin le Mans Cup lors du week-end d’ELMS.

Après une année entre parenthèses en raison de la pandémie mondiale, MissionH24 revient ce 17 septembre à Spa pour un nouvel épisode de son histoire. La H24, prototype électrique-hydrogène de compétition qui succède à la LMPH2G, va participer à son premier week-end de course, toujours dans le cadre du calendrier ELMS 2021, en s’alignant au départ des séances d’essais de la Michelin Le Mans Cup au milieu des autres voitures. Une réelle épreuve mécanique et sportive pour ce jeune prototype qui ne totalise que quelques centaines de kilomètres d’essais privés, et dont la première sortie publique a eu lieu à l’occasion des 24 Heures du Mans en août dernier.

À son volant, Stéphane Richelmi, l’un des trois pilotes de développement de performances de MissionH24 (avec Norman Nato et Stoffel Vandoorne), aura pour mission d’accumuler des tours qui seront comparés avec ceux réalisés lors des participations précédentes.

Il ravitaillera en hydrogène à la station mobile TotalEnergies installée pour la première fois dans voie des stands, permettant ainsi un plein dans les mêmes conditions qu’un prototype à propulsion conventionnelle.

Plus d’informations sur www.missionh24.fr