24 Heures du Mans – La catégorie Hypercar plébiscitée par les constructeurs
Retour

24 Heures du Mans – La catégorie Hypercar plébiscitée par les constructeurs

La catégorie Hypercar, nouvelle catégorie reine de l’endurance, a déjà séduit les plus grands constructeurs automobiles. Dix ont déjà prévu de s’engager à partir de 2023, préfigurant ainsi un nouvel âge d’or de la discipline.

Entrée en vigueur en 2021, la catégorie Hypercar va s’enrichir de constructeurs dans les prochaines années. C’est parce qu’elle offre la possibilité de concourir et de viser la victoire en Championnat du monde d’endurance FIA WEC comme en IMSA WeatherTech SportsCar Championship et sur les plus grandes classiques telles que les 24 Heures du Mans, les Rolex 24 At Daytona ou les 12 Heures de Sebring, qu’elle a déjà attiré de nombreux constructeurs. Qu’ils optent pour une LMH ou une LMDh, ces derniers vont proposer des voitures racées, séduisantes et identifiables. Voici la liste des marques qui auront pour mission de nous faire vibrer à partir de 2023 lors du centenaire des 24 Heures du Mans et au-delà.

>> ACURA

Déjà engagé en endurance à travers la catégorie DPi de l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship, Acura poursuivra son engagement en 2023 à travers la catégorie Hypercar et la réglementation LMDh. Le constructeur a remporté les titres pilotes, équipe et constructeur sur le sol américain au cours des deux dernières années s’inscrivant ainsi dans une certaine continuité.

>> ALPINE

C’est, à cette date, le dernier constructeur à avoir officialisé son engagement en Hypercar. Depuis le retour d’Alpine en endurance en 2013 avec le concours de Signatech, les victoires se sont enchaînées. D’abord en European Le Mans Series avec les titres pilotes et équipes en 2013 et 2014. Puis en FIA WEC avec deux titre mondiaux (2016 et 2019) et trois victoires aux 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2 (2016, 2018 et 2019). À ces résultats, il convient d’ajouter un podium lors de la dernière édition des 24 Heures du Mans. Alpine poursuit donc son ascension en s’engageant en Hypercar dès 2024. Le constructeur a opté pour la réglementation LMDh et s’appuiera sur le savoir-faire de Signatech et les synergies avec Alpine F1 Team.

>>> AUDI

La marque qui détient le record de distance aux 24 Heures du Mans et qui a remporté cette épreuve à 13 reprises sera de retour en 2023. Pour succéder à la R18, Audi s’appuiera sur la réglementation LMDh et a choisi Multimatic (l’un des quatre constructeurs de châssis agréés) comme base de développement de sa future Hypercar. Celle-ci concourra en FIA WEC ainsi qu’en IMSA. Le constructeur allemand souhaite que les premiers tours de roues de la voiture aient lieu l’année prochaine et que son déploiement soit achevé au premier trimestre. Un programme d’essais intensif suivra en 2022. La première course est prévue pour les 24 Heures de Daytona en janvier 2023.

>> BMW

La marque qui a remporté les 24 Heures du Mans en 1999 a annoncé son engagement en Hypercar en juin dernier. BMW intègrera l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship avec deux voitures LMDh dont le châssis sera construit par Dallara. La première voiture d’essais sera construite en Italie dans le cadre d’une étroite collaboration entre les ingénieurs de BMW M Motorsport et une équipe d’ingénieurs de Dallara constituée spécifiquement pour le projet BMW. Le lancement aura lieu l’année prochaine sur le circuit de Varano.

>> CADILLAC

Le constructeur américain qui a participé aux 24 Heures du Mans à quatre reprises sera présent à partir de 2023 avec une LMDh. Conformément au règlement LMDh, Cadillac a choisi Dallara pour concevoir sa nouvelle voiture. Cette collaboration a déjà permis la construction de la Cadillac DPi-VR qui a remporté l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship en 2017 et 2018. Ce programme sera mis en œuvre en partenariat avec les équipes Chip Ganassi Racing (CGR) et Action Express Racing (AXR). La voiture fera ses débuts lors des Rolex 24 at Daytona 2023 avant de participer aux 24 Heures du Mans 2023, édition du centenaire de l’épreuve.

>> FERRARI

C’est un retour attendu depuis 1973 ! La marque au cheval cabré engagera une LMH en partenariat avec AF Corse. L’équipe sera engagée sous le nom « Ferrari – AF Corse », poursuivant ainsi une séquence de victoire qui a débuté en FIA GT en 2006 avec la F430 GT2. Ferrari entretient une longue et illustre histoire en endurance et aux 24 Heures du Mans. La firme de Maranello a remporté la classique mancelle à neuf reprises, la dernière fois en 1965 lors d’un duel épique contre Ford.

>> GLICKENHAUS

Cette marque américaine hyper spécialisée créée par James Glickenhaus, producteur de cinéma dans les années 80/90 et homme d’affaire américain, est entrée en Hypercar cette année avec deux 007 LMH. Pour leur première participation aux 24 Heures du Mans, ces deux voitures se sont classées 4e et 5e du classement général et ont été à la hauteur de l’événement. La 007 LMH possède indéniablement un potentiel qui pourrait faire d’elle une candidate à la victoire.

>> PEUGEOT

Avec sa 9X8, le constructeur français qui a remporté les 24 Heures du Mans à trois reprises (1992, 1993 et 2009) est très attendu en Hypercar. Avec sa LMH pourvue de lignes fluides et démunie d’aileron arrière, cette voiture marque l’entrée dans une nouvelle ère de la course automobile et de l’endurance. Deux Peugeot 9X9 évolueront en FIA WEC. Côté pilotes, Paul Di Resta, Loïc Duval, Mikkel Jensen, Kevin Magnussen, Gustavo Menezes, James Rossiter et Jean-Eric Vergne ont déjà été annoncés.

>> PORSCHE

C’est en décembre 2020 que le retour du constructeur qui détient le plus grand nombre de victoires aux 24 Heures du Mans (19) a été officialisé. À partir de 2023, Porsche engagera deux voitures en FIA WEC et deux autres en IMSA WeatherTech SportsCar Championship. L’équipe américaine, Team Penske, va collaborer étroitement dans la mise en service de ces LMDh. « Notre intention est de soutenir et de façonner la nouvelle ère avec nos Hypercars », souligne le Dr Michael Steiner, membre du conseil d'administration pour la recherche et le développement. « Non seulement nous croiserons les doigts pour les quatre voitures d'usine que nous aurons au total, mais aussi pour nos équipes clientes. La nouvelle Hypercar sera également inscrite en tant que voiture cliente dans les deux championnats dès la saison 2023. Les équipes partenaires recevront tout notre soutien. Les informations que nous tirerons de nos efforts en usine seront également partagées avec elles. »

>> TOYOTA

L’histoire retiendra que le constructeur japonais a glorieusement ouvert l’ère Hypercar en remportant la 89e édition des 24 Heures du Mans avec la GR010 Hybrid #8 pilotée par Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López. En 2023, lorsque la plupart des constructeurs rejoindront la catégorie, Toyota bénéficiera d’une longueur d’avance grâce à l’expérience acquise à la fois en Hypercar comme en LMP1 depuis 2012.

Souvenez-vous, en 1999, lors de la 67e édition des 24 Heures du Mans, on dénombrait six constructeurs au départ (Toyota, Mercedes, BMW, Audi, Nissan, Panoz et Chrysler). En 2023, pas moins de 10 marques pourraient être au rendez-vous du centenaire. Et vous, serez-vous là ?