24 Heures du Mans – Alpine s’engage en Hypercar à partir de 2024
Retour

24 Heures du Mans – Alpine s’engage en Hypercar à partir de 2024

Alpine poursuit son ascension en endurance en s’engageant en catégorie Hypercar dès 2024. La marque française fait le choix de la règlementation LMDh et s’appuiera sur le savoir-faire de Signatech et les synergies avec Alpine F1 Team.

Quarante-trois ans après sa victoire et quelques semaines après être montée sur la troisième marche du podium des 24 Heures du Mans, Alpine vient de confirmer la poursuite de son programme en endurance. La marque française s’engagera en catégorie Hypercar à partir de 2024 via la règlementation LMDh et pour quatre années.

Sur le plan technique, Alpine alignera deux voitures conçues autour d’un châssis Oreca et d’un moteur Alpine développé à Viry-Châtillon. La complémentarité entre l’endurance et la Formule 1 sera un atout de taille de ce nouveau programme. En plus du moteur, la carrosserie profitera du savoir-faire d’Enstone en matière d’aérodynamisme. Cet ensemble moteur, châssis et carrosserie, jouira de toute l’expérience technique de Signatech et d’Alpine F1 Team pour atteindre un niveau de performance permettant de se battre pour les premières places.

Pierre Fillon, Président de l’Automobile de l’Ouest : « Un autre grand et prestigieux constructeur a rejoint le plus haut niveau de l’endurance, dans la nouvelle catégorie reine Hypercar. Depuis un an, les annonces se multiplient et l’arrivée d’Alpine est une excellente nouvelle pour notre discipline. Le règlement Hypercar est une réussite et nous sommes particulièrement heureux d’accueillir un plateau aussi relevé. »

Laurent Rossi, Président d’Alpine Racing : « Le programme Endurance d’Alpine souligne l’attachement et l’ambition de la marque en matière de sport automobile. En concourant à la fois en Formule 1 et en Endurance, Alpine sera une des rares marques à être présente dans les deux disciplines phares du sport automobile. Nous tirerons le meilleur de la Formule 1 et de l’Endurance au travers de synergies techniques et technologiques pour prendre l’avantage sur des adversaires prestigieux. »

Philippe Sinault, team manager de l’équipe Alpine Elf Matmut : « C’est une immense fierté pour Signatech d’avoir été choisie par Alpine pour son arrivée en LMDh. Cela représente l’aboutissement d’un projet commun débuté il y a huit ans. Plus que jamais, nous nourrissons de grandes ambitions, et sommes heureux de faire passer notre collaboration dans une autre dimension. Après 32 ans de carrière dans le sport automobile, je me languis d’aller défier les constructeurs les plus prestigieux de la planète, avec Alpine, une marque qui véhicule la passion et qui ne vit que pour la victoire. »

Alpine a participé onze fois aux 24 Heures du Mans entre 1963 et 1978. Le « A fléché » faisait alors figure d’outsider dans la discipline et inscrivait son nom à tous les palmarès : l’Indice Energétique en 1964, 1966 et 1968, l’Indice de Performance en 1968 et 1969. Auxquels s’ajoutent dix victoires de classe et surtout la victoire au Classement Général Absolu en 1978 avec l’Alpine A442B pilotée par Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi.

Alpine et son partenaire Signatech ont entamé une réflexion concernant la poursuite du programme Endurance d’ici à 2024. La marque souhaite rester impliquée dans le Championnat du Monde FIA WEC afin de préparer au mieux son arrivée en LMDh en 2024.